Elle marche en ligne droite entre nous deux, et d'un coup d'un seul fait demi-tour, comme ça, parce que le chemin est plus amusant s'il n'est pas linéaire.

 

Elle s'essaye à la voltige, chevauche son petit cheval à bascule debout sur sa selle et lâche les mains, se met debout sur le siège du caddie au supermarché si j'ai le malheur de tourner le dos quelques secondes vers un rayon. Elle grimpe debout sur son cochon à roulettes (au secours!)

 

Elle croit que tous les oiseaux font « cot cot » comme les poules, et les appelle en poussant ce cri.

 

Elle dit « Non » en secouant sa petite tête, et dit « Nonnonnonnonnon » si on insiste.

 

A la caisse du magasin, elle tend sa tétine au vendeur, seulement aux hommes. En fait, c'est parce qu'une fois le boulanger lui a donné un petit morceau de gâteau au chocolat, alors elle espère qu'elle recevra encore une friandise.

 

Elle raffole des fraises, et les gobe en à peine quelques secondes. Elle adore aussi les tomates, surtout la chair avec les petits pépins.

 

Elle fait « Chut » avec son petit doigt devant sa bouche, parfois même quand elle s'aperçoit qu'elle crie trop fort.

 

Elle tape son ventre avec sa main quand on dit « Ooooh le bidou », se tape les fesses quand ont dit « Ooooh le pepette ».

 

Elle danse tout le temps, un petit air de musique et c'est parti. Ses chorégraphies sont de plus en plus élaborées, mouvements de bras, danse de cosaque, hochements de tête en rythme, moulinets. Elle chante aussi, enfin elle fait « balalala beuleuleu » d'une petite voix.

 

Elle prend tout objet qui ressemble de près ou de loin à un téléphone, le met contre son oreille, et tient des conversations à mi-voix d'un air fort concentré.

 

Elle vient se coucher dans le canapé quand elle veut qu'on la chatouille et rit à gorge déployée.

 

 

16 mois ma petite Potelette...